Porteur du projet : Association Neurogel en Marche (France) présidée par Pierre Rondio et son conseil scientifique

Partenaire du projet thérapeutique : Université de Milan (Italie), Pr Alfredo Gorio (Chef scientifique du programme national Italien sur les lésions de la moelle épinière)

Partenaire du projet clinique : Centre International de traitement des lésions de la moelle épinière de Kunming (Chine) 

Neurochirurgien en chef : Pr Liu Yansheng

Partenaire du projet rééducation fonctionnelle : Centre International de traitement des lésions de la moelle épinière de Kunming (Chine), Pr Zhu Hui (Directrice du centre de rééducation de Kunming)

Porteur du projet : Association Neurogel en Marche (France) présidée par Pierre Rondio et son conseil scientifique

Partenaire du projet thérapeutique : Université de Milan (Italie), Pr Alfredo Gorio (Chef scientifique du programme national Italien sur les lésions de la moelle épinière)

Partenaire du projet clinique : Centre International de traitement des lésions de la moelle épinière de Kunming (Chine)

Neurochirurgien en chef : Pr Liu Yansheng

Partenaire du projet rééducation fonctionnelle : Centre International de traitement des lésions de la moelle épinière de Kunming (Chine), Pr Zhu Hui (Directrice du centre de rééducation de Kunming)

En mars 2019, 12 patients (9 paraplégiques et 3 tétraplégiques) ont été opérés au niveau de leur lésion avec la graisse activée. Les opérations et rééducations d’un an ont été réalisées au Centre International de traitement des lésions de la moelle épinière de Kunming par les Pr Liu Yansheng et Pr Zhu Hui. Toutes les lésions étaient sévères avec des patients âgés de 20 à 55 ans, des lésions datant d’une à 23 années, 3 patients avec des lésions de plus de 10 ans. Le coût par patient a été de 80 000€, le tout financé exclusivement par les dons à l’association conformément à la Convention d’Helsinki. Les patients français sont rentrés en France auprès de leur famille, après un an de rééducation intensive.

En mars 2019, 12 patients (9 paraplégiques et 3 tétraplégiques) ont été opérés au niveau de leur lésion avec la graisse activée. Les opérations et rééducations d’un an ont été réalisées au Centre International de traitement des lésions de la moelle épinière de Kunming par les Pr Liu Yansheng et Pr Zhu Hui. Toutes les lésions étaient sévères avec des patients âgés de 20 à 55 ans, des lésions datant d’une à 23 années, 3 patients avec des lésions de plus de 10 ans. Le coût par patient a été de 80 000€, le tout financé exclusivement par les dons à l’association conformément à la Convention d’Helsinki. Les patients Français sont rentrés en France auprès de leur famille, après un an de rééducation intensive.

L’équipe des docteurs HUI et YANSHENG applique de manière régulière le protocole qu’avait établi le regretté docteur Antonio REIS pour l’implantation de la graisse activée. Elle a déjà réalisé plus de 5000 opérations sur des lésions chroniques et aiguës de la moelle épinière avec différentes voies thérapeutiques. La chirurgie est un point crucial pour libérer la moelle épinière de contraintes liées à des pressions diverses.

L’équipe des docteurs HUI et YANSHENG applique de manière régulière le protocole qu’avait établi le regretté docteur Antonio REIS pour l’implantation de la graisse activée. Elle a déjà réalisé plus de 5000 opérations sur des lésions chroniques et aiguës de la moelle épinière avec différentes voies thérapeutiques. La chirurgie est un point crucial pour libérer la moelle épinière de contraintes liées à des pressions diverses.

L’hôpital dispose d’un centre de réhabilitation fonctionnelle intensive. La physiothérapie est le point essentiel et doit durer 12 mois au minimum. Un traitement sans une rééducation fonctionnelle importante ne permettrait pas aux fibres nerveuses de former des synapses. Il faut stimuler la voie sous-lésionnelle par la physiothérapie. Le centre de réhabilitation fonctionnelle de Kunming est en ce sens très focalisé sur la marche et les exercices actifs avec peu d’aide technique. Il y a tous les exercices de mobilisation mais la marche reste le thème central. Le but est de remettre l’individu sur ses jambes avec tout son poids pour que le retour sensitif soit le plus proche de la réalité. L’équipe du docteur Zhu HUI dispose d’un protocole très précis de 36 heures de rééducation par semaine avec marche, mobilisation, acupuncture, stand-up, exercices au sol, électrostimulation basse fréquence et kinésithérapie. L’évaluation de la progression se fait selon un programme mis au point par le docteur HUI, l’Echelle de Kunming. Le patient est logé au centre international et bénéficie de tout le nursing nécessaire.

L’hôpital dispose d’un centre de réhabilitation fonctionnelle intensive. La physiothérapie est le point essentiel et doit durer 12 mois au minimum. Un traitement sans une rééducation fonctionnelle importante ne permettrait pas aux fibres nerveuses de former des synapses. Il faut stimuler la voie sous-lésionnelle par la physiothérapie. Le centre de réhabilitation fonctionnelle de Kunming est en ce sens très focalisé sur la marche et les exercices actifs avec peu d’aide technique. Il y a tous les exercices de mobilisation mais la marche reste le thème central. Le but est de remettre l’individu sur ses jambes avec tout son poids pour que le retour sensitif soit le plus proche de la réalité. L’équipe du docteur Zhu HUI dispose d’un protocole très précis de 36 heures de rééducation par semaine avec marche, mobilisation, acupuncture, stand-up, exercices au sol, électrostimulation basse fréquence et kinésithérapie. L’évaluation de la progression se fait selon un programme mis au point par le docteur HUI, l’Echelle de Kunming. Le patient est logé au centre international et bénéficie de tout le nursing nécessaire.

Les résultats ont été au-delà de nos espérances et peuvent être considérés comme une PREMIÈRE MONDIALE :

  • Premier essai clinique (sur l’homme) financé et mené par une association de paralysés.

  • Première greffe réussie de tissu adipeux autologue associée à l’EPO et activée mécaniquement dans le système nerveux central sans rejet et sans effets secondaires. Solution clinique sûre et réalisable sans risques pour le patient.

  • Premières récupérations fonctionnelles et sphinctériennes pour des blessés ayant tous une lésion ancienne complète (ASIA-A).

  • Tous les patients parviennent aujourd’hui à marcher a l’aide d’un déambulateur haut avec ou sans aide technique, y compris les patients tétraplégiques dont un capable de marcher avec des cordes.

  • Ils parviennent tous, à différents degrés de progrès, à lancer leurs jambes et maîtrisent le mouvement alterné de la marche.

  • Parmi les patients paraplégiques ayant fait le plus de progrès, cinq sont capables de se déplacer seuls en déambulateur haut sans aide technique et de se tenir debout sans support. Deux de ces patients sont capables de marcher seuls avec des béquilles. L’un d’entre eux est capable se lever seul de son fauteuil avec ses béquilles et de monter des marches.

  • La majorité des patients ont eu des améliorations génito-sphinctériennes variables : sensation du besoin d’uriner, d’aller à la selle, une capacité vésicale augmentée sans fuites; la capacité de commander la fonction urinaire ou fécale, une sensibilité plus forte dans la zone sacrée. La plupart n’ont plus de vessie neurologique et/ou ont développé des sensations profondes.

  • La récupération sensitive est plus longue mais des fourmillements, des sensations profondes, des décharges électriques, des sensations au chaud ou au froid commencent à apparaître chez plusieurs patients.

Les résultats ont été au-delà de nos espérances et peuvent être considérés comme une PREMIÈRE MONDIALE :

  • Première fois qu’une association de personnes paralysées a mené et organisé une étude clinique.
  • Première greffe réussie de tissu adipeux autologue associée à l’EPO et activée mécaniquement dans le système nerveux central sans rejet et sans effets secondaires. Solution clinique sûre et réalisable sans risques pour le patient.
  • Premières récupérations fonctionnelles et sphinctériennes pour des blessés avec une lésion ancienne complète (ASIA-A).
  • Tous les patients ont fini par marcher au déambulateur haut avec ou sans aide technique, même les patients tétraplégiques dont un, capable de marcher avec des cordes.
  • Les patients arrivent plus ou moins à lancer leurs jambes et à dissocier le mouvement.
  • Les résultats les plus spectaculaires concernent 5 patients paraplégiques capables de se déplacer seuls en déambulateur haut sans aucune aide technique et de tenir debout sans support entre des barres parallèles. 2 de ces patients sont capables de marcher seul avec des béquilles, ce qui est très impressionnant. Un d’entre eux est capable de monter des marches et arrive à se lever seul de son fauteuil avec ses béquilles.
  • La plupart des patients ont eu des améliorations génito-sphinctériennes variables allant de la sensation du besoin d’uriner, de déféquer, une capacité vésicale augmentée sans fuites, la capacité de commander la fonction urinaire ou fécale, une sensibilité plus forte dans la zone sacrée. La plupart n’ont plus de vessie neurologique et/ou ont développé des sensations profondes.
  • La récupération sensitive est plus longue mais des fourmillements, des sensations profondes, des décharges électriques, des sensations au chaud ou au froid commencent à apparaître.

Notre étude est une avancée majeure dans le désert de la recherche sur les lésions de la moelle épinière.
Scientifiquement, elle montre que l’épigénétique a certainement un avenir aussi prometteur que la génétique et la manipulation génétique avec une sécurité et une meilleure visibilité sur les questions éthiques. Modifier l’environnement d’un tissu cellulaire lui donne une autre expression physiologique sans changer l’ADN des cellules qui le compose, cette modification perdure. La graisse activée développée par l’Université de Milan et les cellules souches dérivées de la graisse activée ouvrent des perspectives thérapeutiques importantes. Nous savons que la graisse activée a montré une efficacité importante pour le traitement des escarres mais sûrement aussi pour la maladie de Parkinson, le cancer du cerveau, la sclérodermie, les brûlures et d’autres atteintes du derme.

Notre étude est une avancée majeure dans le désert de la recherche sur les lésions de la moelle épinière.
Scientifiquement, elle montre que l’épigénétique a certainement un avenir aussi prometteur que la génétique et la manipulation génétique avec une sécurité et une meilleure visibilité sur les questions éthiques. Si modifier l’environnement d’un tissu cellulaire lui donne une autre expression physiologique sans changer l’ADN des cellules qui le compose, cette modification perdure. La graisse activée développée par l’Université de Milan et les cellules souches dérivées de la graisse activée ouvrent des perspectives thérapeutiques importantes. Nous savons que la graisse activée a montré une efficacité importante pour le traitement des escarres mais sûrement aussi pour la maladie de Parkinson, le cancer du cerveau, la sclérodermie, les brûlures et d’autres atteintes du derme.

assoneurogel@gmail.com